Paris, le 9 janvier 2018 – SparingVision, une société de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’une thérapie innovante pour le traitement de maladies dégénératives héréditaires de la rétine telles que la rétinite pigmentaire (RP), annonce aujourd’hui que Florence Allouche Ghrenassia, présidente de SparingVision, donnera une présentation de la société lors du 10e Biotech Showcase, qui se tient du 8 au 10 janvier au Hilton Union Square de San Francisco, en Californie (Etats-Unis).

La société fait partie des cinq entreprises françaises de biotechnologie non cotées qui ont été sélectionnées, pour un total de 245 sociétés qui feront une présentation devant des investisseurs, industriels et entrepreneurs de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique.

« Cette sélection est une belle opportunité pour SparingVision, au moment où les thérapies géniques font leur entrée sur le marché en ophtalmologie », indique Florence Allouche-Ghrenassia. « Notre approche dispose d’un fort potentiel car elle n’est pas spécifique à un seul gène, s’adresse à tous les malades atteints de RP et vise à préserver et restaurer leur vision. »

SparingVision est actuellement au stade préclinique et prévoit d’entrer en essai clinique en 2020.

La présentation aura lieu le mercredi 10 janvier 2018 à 11h45 (Pacific Time) à l’Hilton San Francisco Union Square, Franciscan C.

 

A propos de SparingVision

SparingVision est une société de biotechnologies spécialisée dans la recherche et le développement de thérapies innovantes pour le traitement des dégénérescences rétiniennes.

SparingVision développe un candidat médicament pour traiter la rétinite pigmentaire, la plus fréquente des dégénérescences rétiniennes héréditaires. Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement pour cette maladie génétique rare de la rétine qui conduit à la cécité et qui touche environ 40 000 personnes en France et près de 2 millions dans le monde.

SparingVision est une spin-off de l’Institut de la Vision (Paris). Bpifrance, Foundation Fighting Blindness (US) et la Fondation Voir & Entendre ont investi 15,5 millions d’euros dans la société lors du premier tour de table. SparingVision est lauréate et Grand Prix de i-Lab 2017, le Concours National d’Aide à la Création d’Entreprises Innovantes et fait partie de la première sélection de sociétés du Hub Health Tech lancé par Bpifrance en décembre 2017. Florence Allouche-Ghrenassia a été élue « Femme de l’année 2017 » par La Tribune.

www.sparingvision.com