Les pathologies oculaires, quésaco ? Myopie, sécheresse oculaire, glaucome, DMLA : chaque Français peut être concerné par ces maladies de l’œil à un moment ou un autre de sa vie. Courantes chez les enfants mais aussi chez les adultes, elles sont pourtant mal connues.

La santé est en pole position des préoccupations des Français depuis 2016 : 81 % se disent préoccupés par leur santé ou celle de leurs proches. Plus de 60 % des Français de tous âges recherchent des informations sur Internet sur les sujets de santé, mais ils sont surtout intéressés par des symptômes et des maladies en particulier[1].

Les vidéos ludiques de Dr Horus sur YouTube ont pour objectif de vulgariser et de mieux faire connaître les maladies de l’œil.

Les premières vidéos de Dr Horus portent sur trois pathologies courantes : la myopie, le glaucome et la sécheresse oculaire

Dr Horus détaille, en quelques minutes, les pathologies en question. Dr Horus a pour mission de donner des renseignements sur les maladies de l’œil, dans un format « youtubeur » : rendre plus compréhensibles et accessibles des maladies parfois lourdes de manière ludique et décalée. Dr Horus sera présent sur Youtube, Facebook et Instagram. Avec Dr Horus, les pathologies oculaires n’ont jamais été aussi faciles à comprendre !

Les vidéos ont été préparées et supervisées par un comité scientifique expert en ophtalmologie, avec des médecins et des pharmaciens. Tournée avec un comédien*, cette série de vidéos est promue par Horus Pharma, laboratoire indépendant spécialisé en ophtalmologie qui innove, brevète et commercialise des produits sans conservateur destinés à la santé de l’œil et aux paupières. D’autres vidéos seront mises en ligne dans les prochaines semaines.

Les vidéos sont à retrouver sur Youtube, Facebook et Instagram

« En tant que laboratoire français spécialisé en ophtalmologie, nous souhaitions proposer des informations faciles et pédagogiques pour mieux appréhender les pathologies oculaires, tout en favorisant le bon usage », explique Martine Claret, présidente d’Horus Pharma. « Après la réalité augmentée sur nos packagings qui rend accessibles des informations et des conseils sur nos produits, ce nouveau projet de vidéos, unique en ophtalmologie, fait partie intégrante de cette démarche de communication et de transparence chère à Horus Pharma. »

* Il ne s’agit pas d’un professionnel de santé.

——-
Quelques informations sur les pathologies oculaires :
  • La myopie

La myopie est un trouble de la vision due à une anomalie de la réfraction oculaire2. On peut distinguer plusieurs types de myopie, la myopie axile étant la forme la plus fréquente. Concrètement, elle correspond à un œil trop long qui fait que l’image se forme en avant et non pas sur la rétine. La netteté des images lointaines est donc perturbée3. La myopie est considérée comme la plus fréquente des amétropies et touche plus de 30% de la population mondiale4. Depuis les années 1990, la proportion de myopes a considérablement augmenté. En Europe, une personne sur trois est atteinte de myopie (parmi les 12-54 ans).
Facteurs et causes : Si l’hérédité est une cause bien connue, le manque de temps passé en extérieur, à la lumière, constitue un facteur de risque5.
Traitement : Il repose habituellement sur la correction de la vue par des lunettes, des lentilles de contact ou par chirurgie réfractive6.

  • Le glaucome 

Deuxième cause de cécité irréversible en Europe7, le glaucome peut survenir à n’importe quel âge, même si sa fréquence augmente significativement à partir de 40 ans. À partir de 70 ans, près de 10% de la population en souffre. Il est caractérisé par une destruction progressive des fibres du nerf optique et par la destruction des cellules ganglionnaires rétiniennes8. Sans traitement, il peut entraîner une diminution irrémédiable du champ de vision jusqu’à une perte totale de la vision.
Facteurs et causes : Le premier facteur de risque est l’élévation de la pression intraoculaire8. Autres facteurs de risque : l’âge, l’hérédité, une très forte myopie, l’hypertension, le diabète, la prise prolongée de corticoïdes9.
Traitement : Il existe trois grandes catégories de traitements pouvant empêcher la progression de la maladie : les médicaments, le laser et la chirurgie. Ils ne permettent cependant pas de récupérer les capacités visuelles perdues10.

  • La sécheresse oculaire 

La sécheresse oculaire est répandue : c’est l’une des premières causes de consultation d’un ophtalmologiste11. Elle touche un tiers de la population. Plus de 50 % des plus de 65 ans souffrent de sécheresse oculaire. Cette pathologie courante peut causer une douleur continue, altérer la qualité de la vision, et avoir un impact sur la qualité de vie des patients.
Facteurs et causes : Les causes les plus courantes del a sécheresse oculaire sont le vieillissement, les changements hormonaux liés à la ménopause, ainsi que certaines maladies comme l’asthme, le diabète et les maladies auto-immunes12.
Traitement : Les lubrifiants oculaires sont recommandés pour soulager les symptômes de sécheresse oculaire, pour pallier le déficit en larmes tout en protégeant la surface oculaire des agressions de l’environnement extérieur. Il est recommandé d’utiliser dans ce cas des produits sans conservateur13.

En cas de besoin, demander l’avis de son médecin ou de son pharmacien.

Références : 
(1) La santé vue par les Français, LEEM, 2017
(2) Larousse, Amétropie
(3) M. Remillieux, La myopie, nouveau mal du siècle, 2016
(4) Thomas Gaujoux, « Myopie évolutive : facteurs de risque et tentative de freination », Les Cahiers d’Ophtalmologie 2013;n°167:37-9,
(5) S. Milazzo, Prévention et correction de la myopie
(6) SFO, « Épidémiologie, conséquences et dépistage de la myopie chez l’enfant », Les myopies
(7) European Glaucoma Society Terminology and Guidelines for Glaucoma, 4th Edition – Chapter 2: Classification and terminology – British Journal of Ophthalmology, 2017;80:74-128
(8) Société française d’Ophtalmologie, Physiopathogénie de la neuropathie optique glaucomateuse
(9) Inserm, Glaucome
(10) Association France Glaucome, Les traitements du glaucome
(11) V. Sarda, F. Fanjkuchen, G. Chaine, « La sécheresse oculaire », Images en Ophtalmologie, Vol. III, n°2, avril-mai-juin 2009, p.
(12) Société Française d’Ophtalmologie, L’œil sec
(13) Vidal, Comment soulager la sécheresse oculaire