Grenoble, France, le 13 février 2019 – Sofradir, un des leaders mondiaux dans la fabrication de solutions d’imagerie infrarouge de haute performance pour les marchés de la défense, du spatial et de l’industrie, annonce aujourd’hui avoir été sélectionné par l’Académie de l’Air et de l’Espace dans le cadre d’une visite du CEA Grenoble et d’autres industriels marquants de la région.

 

Les membres de l’Académie exercent ou ont exercé des responsabilités importantes dans leurs domaines respectifs, représentant un vivier de connaissances dans le domaine aérospatial. En tant que principal fabricant européen de technologies infrarouges avancées, Sofradir a été le premier à déployer ses détecteurs infrarouges dans l’espace et a livré à ce jour près de 90 détecteurs infrarouges de type modèle de vol pour équiper des satellites dans le cadre de programmes spatiaux. Près de 40 de ces détecteurs ont été ou sont actuellement en utilisation à bord de missions d’observation de la terre ou d’exploration du système solaire. Cette visite prestigieuse permettra à des membres éminents de l’Académie de découvrir l’expertise et les innovations des activitiés spatiales de Sofradir.

 

Une vingtaine de membres se rendront ainsi le 14 février sur le site de Grenoble pour une journée de présentation du groupe et de ses activités. Parmi les membres attendus, Anne-Marie Mainguy (ancienne directrice de l’Onera, centre de Lille, Haute Conseillère de l’Onera, Présidente de l’Académie de l’Air et de l’Espace), Claude Roche (ancien directeur de programme spatiaux à la DGA et ancien vice-président de Matra Défense Espace, vice-président de l’Académiede l’Air et de l’Espace), Thierry Prunier (ancien directeur général des Programmes de Systèmes d’Avions Non Habités chez Dassault Aviation, vice-président de l’Académie de l’Air et de l’Espace), Bertrand de Montluc (ancien conseiller Espace, Technologie, Sécurité au sein de la Commission AdministrativeParitaire du Ministère des Affaires Etrangères) ou encore Pierre Rochus (professeur et ancien directeur scientifique du Centre Spatial de Liège).

 

La visite s’articulera principalement autour des activités aérospatiales de Sofradir, dont la première participation à un programme spatial remonte à 1994. Depuis lors, l’entreprise a participé activement à de nombreuses missions, notamment le programme Hayabusa qui a été mis à l’honneur fin 2018. Le détecteur infrarouge que Sofradir a développé pour ce programme est à bord du microscope hyperspectral MicrOmega, lancé dans l’espace le 3 décembre 2014 depuis le centre spatial Tanegashima par une fusée japonaise. Elle transporte la sonde Hayabusa-2, qui a atterri sur l’astéroïde « 1999 JU3 » fin 2018 pour étudier sa surface.

 

« Nous sommes très honorés d’avoir été sélectionnés par l’Académie de l’Air et de l’Espace pour présenter notre site et nos activités », déclare Philippe Chorier, responsable business développement de l’activité spatiale chez Sofradir. « Nous avons hâte d’accueillir les membres de l’Académie qui œuvrent pour favoriser le développement d’activités scientifiques, techniques et culturelles de haute qualité dans le domaine de l’air et de l’espace et nous sommes sûrs que cette journée sera riche en échanges et partages autour de notre cœur de métier. »

 

Une visite des salles blanches est au programme, ainsi qu’une présentation des activités et réalisations majeures de la société. Sofradir prévoit notamment de développer des capteurs de très grande dimension destinés à l’observation spatiale et à l’astronomie. De nombreuses applications sont visées à travers l’utilisation de ces détecteurs comme la surveillance du taux de CO2 dans l’atmosphère ou l’observation de l’Univers pour tenter de comprendre nos origines.

 

A propos de Sofradir

Sofradir et ses filiales ULIS et Sofradir-EC, basée aux États-Unis, sont leaders mondiaux dans la conception et la production de technologies infrarouges de haute qualité pour applications spatiales, de défense et commerciales. Leur vaste portefeuille de détecteurs infrarouges couvre l’ensemble du spectre électromagnétique, du proche infrarouge à l’infrarouge lointain. Les produits du Groupe sont les éléments clés de nombreux programmes et applications militaires. Ils sont également intégrés dans les équipements infrarouges commerciaux de grandes marques vendues en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Le Groupe est le premier fabricant européen de détecteurs infrarouges déployés dans l’espace. Ensemble, ces sociétés emploient un total de 1 000 collaborateurs. Safran et Thales sont actionnaires à parts égales (50/50).

www.sofradir.com www.ulis-ir.com www.sofradir-ec.com/

 

A propos de l’Académie de l’Air et de l’Espace (AAE)

Créée en 1983 à l’initiative d’André Turcat, l’Académie de l’Air et de l’Espace (AAE) a pour objectif de favoriser et promouvoir le développement d’activités scientifiques, techniques, culturelles et humaines de haute qualité dans les domaines de l’Air et de l’Espace. Ses membres, qui exercent ou ont exercé des responsabilités importantes dans leurs domaines respectifs, constituent un vivier de connaissance unique en Europe.

Des études multidisciplinaires au sein de ses sections et commissions permettent de faire émerger des problématiques essentielles, donnant souvent lieu à l’organisation de colloques et forums et à l’édition de recommandations à l’attention des décideurs.

L’Académie œuvre également à la conservation et la mise en valeur du patrimoine aéronautique, elle propose une trentaine de conférences publiques partout en Europe, organise des formations continues innovantes et décerne des prix et médailles qui permettent de distinguer les personnes dont l’activité a été déterminante dans le domaine aérospatial.

C’est grâce au soutien de ses nombreux partenaires que l’Académie arrive à mener à bien les missions essentielles qui sont les siennes.

http://www.academie-air-espace.com/